Mot de passe oublié ?
Entrez vos informations
Déconnexion

Tenir le téléphone en position verticale

Joerg Meyer

Cocktail signature
22 ans
Expérience

Le codex de bar par Joerg Meyer

Tout d'abord, un bon barman doit exceller à aimer les autres.

Derrière chaque bar prospère se cache une équipe extraordinaire.

Sans une bonne équipe, vous n’êtes rien. Mais l’équipe doit aussi réaliser qu’elle n’est rien sans un bar extraordinaire.

Un bon salaire pour des gens bien. À Le Lion, les barmen débutants gagnent autour de 1 250 € net plus les pourboires, qui peuvent varier entre 500 € et 1 000 € par mois. Les meilleurs barmen gagnent plus de 2 000 € net plus de bons pourboires à Hambourg.

Du point de vue du barman, un bar est amplement suffisant. Parce que vous ne pouvez jamais être qu’à un seul endroit à la fois. Mais du point de vue de l’entrepreneur, il n’y a pas de limites, si vous avez trouvé la bonne méthode pour les gérer. En règle générale, je pense que moins, c’est mieux et que ce qui est petit est mignon.

Le succès, ce n’est pas seulement d’être un excellent barman mais aussi de devenir connu et de gérer un bar florissant.

Nous passons de la musique que j’aime dans mon bar. Jazz, électro, lounge et un peu de hip-hop. La musique contribue énormément à l’atmosphère, elle ne doit jamais être trop forte.

Les compétitions de cocktails sont excellentes pour le réseautage, mais elles ne reflètent en rien la réalité de la vie derrière le bar.

Pour des affaires à long terme, il est important de ne pas avoir une vision trop étroite pour votre clientèle. Je suis très content que ma clientèle soit très variée.

Je suis ravi de servir les gens tous les soirs.

Je prenais très à cœur ce que les gens disaient. J’ai arrêté, en quelque sorte.

Les brand managers ne devraient pas utiliser un bar, alors qu’il est ouvert, comme lieu de travail. Ils devraient le faire pendant la journée.

Quand nous avons tous commencé, il y a quelques années, c’était un peu comme une confrérie d’une poignée de passionnés. Aujourd’hui, le monde des bars est devenu trop grand pour une confrérie.

Si j’étais né en Alaska, je vendrais d’immenses blocs de glace ultra pure aux barmen déjantés en Russie.

Je ne peux pas arrêter de penser - qu’est-ce qui fait que les gens se rendent dans un bar en particulier, un soir en particulier.

Dans l'industrie, tout tourne autour du bouche-à-oreille.

Essayez le cocktail Smash basilic par Joerg Meyer

Essayez le cocktail Smash basilic par Joerg Meyer

JavaScript doit être activé dans votre navigateur pour que notre site web fonctionne correctement.Veuillez l'activer.